Trump vs Clinton, qui a le mieux réussi sa convention selon Twitter

Trump Clinton convention twitter digitaleboxLe Lab DigitaleBox décrypte les stratégies et outils utilisés par les candidats à la présidentielle US 2016, suivez notre fil d’article pour ne rien manquer.

La convention qui investit officiellement le candidat sortit vainqueur des primaires est un moment fort pour les partis Républicains et Démocrates.

Au delà de l’officialisation de l’investiture, c’est pour eux un moment crucial pour rassembler leurs camps, dépasser les débats des primaires pour emmener toute une famille politique vers la présidentielle.

Les données Twitter pendant les primaires

Michael Cohen, Fondateur du Cohen Research Group et Professeur adjoint à l’Université George Washington nous propose dans une note de regarder l’efficacité de chacun des deux candidats à travers les données Twitter.

Trump est vu par les observateurs américains comme le « King of Twitter » dans cette campagne, le candidat républicain tweet en permanence, sur tous les sujets, il réserve même au réseau social des sorties fracassantes. Bien que nous avions vu dans un précédent décryptage que le seul usage aussi frénétique soit-il de Twitter ne constituait pas en soi une stratégie digitale, force est de constater que Trump s’est servi habilement du réseau social pour dominer les débats lors de la primaire Républicaine.

Cohen nous démontre dans son rapport comment il a dépassé Hillary Clinton en nombre de followers à la mi-Octobre 2015 et détaille la croissance de son compte depuis lors.

Trump Clinton statistics Twitter digitalebox

Les conventions selon Twitter

Crimson Hexagon partenaire de Cohen ont défini la notion de « l’engagement total » comme la somme des mentions, retweets et replies sur Twitter.

Lors des conventions ils ont mesuré l’activité Twitter des deux candidats, Clinton et Trump.

Le score est sans appel, victoire d’Hillary sur Trump, elle atteint un engagement total de 2,610,582, Trump réalise lui un score de 2,221,099.

Hillary se paye donc le luxe de détrôner Trump sur son réseau social de prédilection.

En regardant ce résultat dans le détail, Crimson Hexagon remarque que le niveau de « mentions » sur Twitter est similaire, les candidats sont cités à prés autant l’un que l’autre, mais une mention peut être aussi bien négative que positive. L’écart s’est creusé sur les « Retweet », si un Retweet ne vaut pas soutient (retweet isn’t endorsement), un Retweet reste le moyen d’amplifier un message sur le réseau, donc d’aider son émetteur d’origine à gagner de l’audience.

Clinton dépasse Trump avec 271,376 Retweet de plus que lui.

Réunification

Nous l’avons rappelé au début de cette note, l’objectif d’une convention est de faire l’unité dans son camp, cela se traduirait sur Twitter par un afflux de supporters venant des autres candidats à la primaire. Chez DigitaleBox nous voyons cette fusion des bases de données comme une étape indispensable à la deuxième partie de campagne.

Si les états majors peuvent décider de mettre en commun leurs fichiers, le bon transfert de followers d’un candidat à un autre est un indicateur important permettant de mesurer l’adhésion de la base du parti, les militants et sympathisants, au candidat désigné.

Là aussi Clinton remporte la bataille de l’unité, on note un gain de 191,767 followers pour Clinton pendant la convention contre seulement 159,536 pour Trump.

Le Lab DigitaleBox

 

 

 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Please copy the string OD7C1Y to the field below: