La base de données de Trump est « à louer »!

On se rappelle que la base de données de Barack Obama qui comptait 13 millions d’adresses email aprés la campagne de 2008 avait fait l’objet d’un contrôle d’accès très stricte dans la perspective de la campagne de réelection de 2012. C’est une situation totalement inverse que décrivent Kenneth Vogel et Maggie Haberman dans un article pour le New York Times, l’équipe de campagne de Trump aurait mis sur le marché de la location, la base de données de 20 millions de contacts emails.

S’il est courant que les bases soient louées à l’intérieur d’un même parti ou courant, cela n’arrive en général pour la base de données d’un président en exercice, préparant sa réélection. Là aussi Trump brise les codes.

La société Excelsior Strategies a donc été missionné par l’équipe de campagne de Trump pour commercialiser la base de données auprès de candidats républicains, conservateurs et groupes d’intérêts du même bord, la commercialisation serait également élargie aux entreprises. La base à partir de 35$ pour 1000 contacts, plus dans le cas d’une utilisation pour un ciblage Facebook, avec une possibilité d’utiliser également des SMS. La location de cette liste serait un atout de plus pour des candidats républicains soucieux d’identifier les supporters de Trump et les remobiliser pour les élections de Midterms.

Pour l’équipe de Trump il y a le double avantage d’offrir un outil supplémentaire aux candidats républicains dans un contexte d’élections de Midterms difficile mais aussi de récolter des fonds dans la perspective de la campagne de réélection 2020 qui est déjà en préparation.

 

Lire l’article

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin