Le rôle des bots dans la campagne présidentielle américaine

Facebook-Messenger-Bot data elections USA trump clinton digitalebox 22Une grande partie des tweets de l’élection américaine ne provient pas d’humains mais de bots, une majorité de ces bots relayent des contenus pro-Trump. Recode examine le phénomène aujourd’hui dans un article, les bots pro-Trump auront dépassé les bots pro-Clinton d’un rapport de 1 à 7.

Un bot est un robot ayant un comportement automatique pouvant intervenir sur un réseau social (pas uniquement twitter), il peut liker, retweeter et meme tweeter un contenu.

Le phénomène est intéressant, Donald Trump qui a souvent contesté les sondages, s’est souvent appuyé sur sa popularité sur les réseaux sociaux pour donner tort aux instituts de sondages. Hors l’engagement qu’il recueille sur les réseaux sociaux s’avère en partie artificiel.

L’engagement, ou le nombre de partage, like, ou retweet qu’un contenu recueille sur les réseaux sociaux est un indicateur fort pour estimer la popularité d’un message ou de son auteur, les professionnels ont eu tendance à se fier de plus en plus aux indicateurs d’engagement jugés plus fiables que le simple nombre de followers.

Mais voilà comme tous les chiffres, il y a une faille, Recode estime que parmi les comptes ayant tweete plus de 200 fois lors de la période du 19 au 22 Octobre en mentionnant le hashtag du débat ou mentionnant un candidat, 25% de ces tweets provenaient de bots.

La vérité est qu’il est encore difficile d’identifier dans la masse de tweets le pourcentage exacte des tweets venant de bots. L’enjeu est de taille, les médias reprennent souvent les contenus les plus partagés et peuvent donc se faire « intoxiquer » ou leurrer par les bots sur la réalité de la popularité d’un contenu, le simple fait qu’ils les reprennent contribuent également à ce qu’ils soient encore plus partagés. Un simple tweet inséré ou embed dans un article voit son nombre de partage décoller.

Ce phénomène si il n’est pas nouveau est intéressant à suivre dans le contexte des tous derniers jours de la campagne, où chaque camp cherche à faire l’information, l’enjeu est de taille.

Les candidats sont tous deux devenus au cours de la campagne des titans des réseaux sociaux, Trump culmine à 12,9 Millions de followers suivi de Clinton à 10,1 Millions de followers.

Le Lab DigitaleBox

presidential_election_2016 trump clinton digitalebox data bot

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please copy the string KDyFTK to the field below: