France Info interpelle Jean Christophe Lagarde sur DigitaleBox et le role des logiciels dans la presidentielle

Lors de sa revue Compol, Antoine Bayet de France Info interpelle Jean Christophe Lagarde, Président de l’UDI sur le rôle des logiciels de communication politique dans la présidentielle et les législatives.

Jean Christophe Lagarde en convient aujourd’hui tous les élus utilisent ces logiciels pour prendre l’avantage sur leurs concurrents.

Le Lab DigitaleBox

Lire la suite

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

France Info Les logiciels de stratégie électorale dans la primaire et élections législatives

France Info Les logiciels de stratégie électorale dans la primaire et élections législatives digitaleboxReportage de Matthieu Mondoloni pour France Info

Ces outils de campagne s’appellent des « logiciels de stratégie électorale ». Les partis politiques et les élus sont parfois prêts à débourser plusieurs milliers d’euros par mois pour les utiliser.

La tendance profite à DigitaleBox. Cette start-up française agrège toutes les informations disponibles librement sur internet, et notamment sur les réseaux sociaux, au profit de certains partis politiques ou candidats. Lire la suite

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Article Les Echos Week end “Ces logiciels qui promettent l’Élysée”

593361_ces-logiciels-qui-promettent-l-lysee-web-tete-0211243247308Alors que Nicolas Sarkozy vient d’officialiser sa participation à la primaire de la droite, ses adversaires de tout bord fourbissent leurs nouvelles armes numériques : d’immenses bases de données qui leur permettent de mieux cibler leurs messages et de mobiliser plus efficacement sur le terrain.

Extraits (Lire l’article complet)

« Souvent, nous les aidons à connaître leur électorat. Nous sommes aussi un outil de conquête, qui leur permet de sortir du circuit fermé des militants actifs. S’ils veulent se positionner sur une thématique, ils peuvent cibler les personnes qui en parlent sur les réseaux sociaux, par exemple, se constituer une base de contacts et animer cette communauté avec l’envoi de mails », explique Vincent Moncenis, président et cofondateur de la start-up, infatigable zélateur de la « civictech ».

Les logiciels français ont un bel avenir devant eux, étant donné les différences de législation en matière de protection des données avec les États-Unis. Les informations à caractère politique sont considérées comme des données « sensibles » par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) et doivent bénéficier d’une protection accrue.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin